iFan » Tests DVD et Blu-Ray La culture geek au quotidien Sun, 08 Jul 2012 13:58:13 +0000 fr-FR hourly 1 http://wordpress.org/?v=3.4.1 [Test DVD] Battle Force : Unité Spéciale /2012/06/test-dvd-battle-force-unite-speciale/ /2012/06/test-dvd-battle-force-unite-speciale/#comments Tue, 26 Jun 2012 16:55:36 +0000 Yohann /?p=13031

Sorti le 9 mai dernier en direct-to-DVD, Battle Force retrace une opération méconnue de la Seconde Guerre Mondiale : l’Opération Husky. Autrement dit, le débarquement des troupes alliés en Sicile. On s’attend à du grand spectacle hein ? Calmez-vous ! Le film suivra seulement une petite troupe dite « d’élite » chargée de libérer un officier fait prisonnier par l’ennemi.

Je ne vais vous faire patienter plus longtemps. Ce film est mauvais, à tendance nanarde. J’ai bien ri devant cette troupe d’élite vidant un chargeur entier pour tuer un pauvre soldat nazi à découvert, j’ai ri devant ce second rôle totalement ridicule rappelant un Johnny Drama d’Entourage, mais premier degré, la moustache en plus, j’ai éclaté de rire devant cette copie daubesque d’Hans Landa tirant plus précisément avec son Luger qu’un de ses trouffions avec sa mitraillette.

Tourné dans des décors vides voir désertique, Battle Force se rapproche parfois d’un film bis italien, les nichons en moins.

Malgré tout, le film offre quelques scènes de bravoure, comme cette assaut sur une petite maison occupé par deux officiers allemands, le tout sous fond de musique teutonne. Déjà vue, bien sûr, mais on prend quand même.

]]>
/2012/06/test-dvd-battle-force-unite-speciale/feed/ 0
[Test DVD] La Première chevauchée de Wyatt Earp /2012/06/test-dvd-la-premiere-chevauchee-de-wyatt-earp/ /2012/06/test-dvd-la-premiere-chevauchee-de-wyatt-earp/#comments Wed, 20 Jun 2012 13:58:54 +0000 Yohann /?p=12997

Un western avec Val Kilmer sorti récemment ? Ça attire le cinéphile ! La Première chevauchée de Wyatt Earp est sorti en DVD le 9 mai dernier. En selles ?

Le film

Wyatt Earp est un justicier américain ayant réellement existé. D’ailleurs, certains se souviennent surement du film avec Kevin Costner, Dennis Quaid et Gene Hackman. Avec La Première chevauchée de Wyatt Earp, nous sommes davantage face à un téléfilm qu’à un véritable film de cinéma. On y retrouve un casting de petits jeunes qu’on imagine mal être de vrais hommes de l’Ouest : Shawn Roberts (Wesker dans le prochain Resident Evil), Daniel Booko, Matt Dallas (Kyle XY), Steven Grayhm (Alcatraz) ou encore Scott Whyte. Un bon paquet d’inconnus ou presque pour un film au budget qu’on imagine réduit. Et Val Kilmer dans tout ça ? Le bonhomme se contente de rester assis durant tout le film puisqu’il s’agit de narrateur ! Interprétant un vieux Wyatt Earp, il nous raconte sa première grande traque, celle des frères Kenedy, accusés d’avoir tué la femme de sa vie.

La Première chevauchée de Wyatt Earp est en lui même un western assez moyen, accumulant les clichés du genre et sans réél souffle épique propre au genre. La mise en scène reste correcte même si on manque quelque peu de repères lors des fusillades. Le film manque au minimum d’une demi-heure en plus pour explorer la psychologie de ses personnages. La chose se voit clairement lors du « recrutement » d’un des justiciers : « Hey ! Tu viens, on a besoin d’aide ! » « Ok, je prends ma veste et j’arrive ! ». Voilà. On passe à autre chose.

L’image

Rien à redire, l’image tient plus du téléfilm, mais reste correcte.

Le son

Là aussi ça reste assez correcte, sans faire sauter au plafond. Les fusillades manquent grave de punch et la musique est omniprésente.

Les bonus

Une petite featurette « behind the scenes » de trois minutes. Mouais…

Conclusion

Si vous aimez vraiment les westerns… fuyez ! La présence de Val Kilmer est réduite à peau de chagrin, le souffle épique n’y est pas et le scénario est d’un basique à faire pleurer Tommy Lee Jones.

]]>
/2012/06/test-dvd-la-premiere-chevauchee-de-wyatt-earp/feed/ 0
[Test DVD] Anonymous /2012/06/test-dvd-anonymous/ /2012/06/test-dvd-anonymous/#comments Tue, 19 Jun 2012 13:26:49 +0000 Yohann /?p=12986

Après plus de 20 ans de blockbusters ricains, Roland Emmerich est retourné pondre un « petit » film dans son pays natal : l’Allemagne. Histoire de pousser l’absurdité de la chose à son paroxysme, le fameux film se déroule à Londres, est composé d’un casting exclusivement britannique et nous narre la « véritable » histoire de William Shakespeare. Ou pas. Ça, c’est à vous de voir.

Le film

Prendre le parti de la polémique en démontrant à travers un film que Shakespeare n’était en fait qu’un imposteur et qu’il n’a jamais écrit une ligne de texte est plutôt couillu de la part d’un cinéaste. Mais Roland Emmerich n’est plus à une intrigue absurde près, le bonhomme nous a tout de même offert 2012. Dans Anonymous donc, c’est le personnage incarné par Rhys Ifans qui se révèle être le véritable auteur d’Othello, Richard 3 et j’en passe. Pourquoi pas ? Certains y verront un opportunisme grossier, moi j’y vois un film de fiction. Tout comme 2012 l’était.

Le film catastrophe d’Emmerich offrait du spectacle débile et grandiloquent, c’est pour cela que j’avais bien aimé à l’époque. Anonymous est de la même veine, et tente de réécrire l’Histoire pour la transformer en un thriller politico-amoureux rudement bien mené. Le casting est au top, Rhys Ifans en tête (ça me rassure un peu pour The Amazing Spider-Man).

Roland Emmerich se calme un peu niveau mise en scène et signe un film propre et sans bavure. Il nous prouve à quel point il sait y faire en matière de cinoche, tant et si bien qu’Anonymous pourrait bien être le meilleur film du réalisateur teuton.

L’image

Un DVD somme toute assez bon que nous avons là. Définition et piqué parfait, mais peut-être une petite faiblesse au niveau de la profondeur des noirs.

Le son

Un petit soucis pour les voix au début du film. Comme si elle se retrouvait noyées dans la reste de la piste sonore. Heureusement, ce défaut est vite rattrapé par une piste audio bien pêchue.

Les bonus

En terme de bonus, le DVD nous offre le bonus que j’apprécie toujours d’avoir sur une galette : le commentaire audio de Roland Emmerich et du scénariste John Orloff ! On en apprend de belles, je reste toujours fan de ce type de bonus ! Quelques scènes supplémentaires viennent compléter le tableau, accompagnées par une featurette nous replaçant un peu le film dans son contexte avec « Qui est le vrai William Shakespeare ? ». Dix minutes pour éviter d’aller chercher sur Wikipédia le pourquoi du comment de cette polémique autour de l’auteur le plus connu d’Angleterre.

Conclusion

Acheter ou ne pas acheter ce DVD ? Telle est la question ! Emmerich nous fait enfin du vrai cinéma et non du pop-corn movie. Il fallait bien reconnaître qu’Anonymous est une bouffé d’air frais dans la filmo du Michael Bay allemand. Et pour les demoiselles amoureuses de Rhys Ifans, c’est le film qu’il vous faut !

]]>
/2012/06/test-dvd-anonymous/feed/ 0
[Test Blu-Ray] Mission Impossible Protocole Fantôme /2012/05/test-blu-ray-mission-impossible-protocole-fantome/ /2012/05/test-blu-ray-mission-impossible-protocole-fantome/#comments Sat, 19 May 2012 09:59:21 +0000 Yohann /?p=12283

L’agent Ethan Hunt est de retour en Blu-Ray avec le quatrième opus de la saga Mission Impossible. Réalisé par un petit génie de chez Pixar, ce Protocole Fantôme s’offre une belle galette. Détails dans la suite.

Le film

Bien que je sois assez d’accord avec la critique de notre ami CityStars à la sortie ciné du film, j’aimerais ajouter quelques points qui m’ont enthousiasmé avec cet opus de Mission Impossible. Primo, Tom Cruise n’y fait pas sa star, il reste assez en retrait pour laisser quelques moments de bravoure à son équipe. Car c’est bien d’un film d’équipe que l’on regarde, et Brad « Les Indestructibles » Bird sait y faire. Deuxio, ce quatrième opus ne se prend pas réellement au sérieux et s’amuse avec le mythe du film d’espionnage en détournant ses clichés sans jamais l’insulter.

Il n’y a qu’à voir cette hilarante scène où Cruise et Renner tentent de pénétrer dans le wagon servant de QG à leur équipe, ou encore la façon dont le fameux « message » s’auto-détruit. Ou pas. Bref, ce Protocole Fantôme est rafraîchissant et bourré de scènes carrément épique à vous faire sauter de votre canapé. Dernière chose : Jeremy Renner, je le dis encore une fois, est la future action movie star ultime !

L’image

PARFAITE ! Oui, tu as bien lu cher internaute, le transfert HD de ce Blu-Ray est juste renversant ! Et pourtant, c’était pas gagné. Donner le vertige vécu au cinéma lors la scène à Dubaï me paraissait impossible dans mon salon. Mission pourtant réussie. L’image de cette galette est tout en détails, naturelle, riche, parfaite  tout simplement. Du très, très grand spectacle en Blu-Ray. Merci Paramount, merci Brad Bird !

Pour pinailler un poil, contrairement à The Dark Knight, dont les scènes captées en IMAX étaient proposées au format 1.78/1 sur le Blu-Ray, l’intégralité du Protocole fantôme se retrouve en Scope 2.35/1. Mais là, je chipote.

Le son

Je tiens à m’excuser auprès de mes voisins pour ce visionnage de Mission Impossible Protocole Fantôme. La VO est tout simplement bluffante et accompagne superbement l’image (vous vous souvenez, parfaite). Du surround minutieux à l’explosion impressionante du Kremlin qui a surement fait quelques fissures sur les appartements, tout est concocté avec amour. Malheureusement, la VF, tout en restant très bonne, n’est pas à la hauteur de cette VO de oufs malades. Bref, du grand art tout de même au niveau du son.

Les bonus

La petite déception se situe encore une fois au niveau des bonus. Alors que l’édition US a droit à deux galettes, dont une fournie en bonus. Notre beau pays récupère seulement un disque où tout est empilé un peu n’importe comment. Au final, on se retrouve avec un peu plus d’une demi-heure de bonus seulement comprenant un making of en plusieurs parties, trois scènes coupées et les bandes annonces. Voilà voilà.

Conclusion

À part un certain radinisme côté bonus, ce Blu-Ray de Mission Impossible Protocole Fantôme mérite amplement sa place dans votre vidéothèque. Pourquoi ? Parce que c’est tout simplement l’un des meilleurs techniquement et artistiquement parlant. Image à faire pleurer, son puissant et très bon film. Allez-y sans hésiter, craquez une allumette et allumez la mèche !

Mission Impossible Protocole Fantôme, réalisé par Brad Bird avec Tom Cruise, Jeremy Renner et Simon Pegg. Sorti le 9 mai 2012 en DVD et Blu-Ray.

Acheter le DVD | Acheter le Blu-Ray

]]>
/2012/05/test-blu-ray-mission-impossible-protocole-fantome/feed/ 0
[Test Blu-Ray] Rhum Express /2012/05/test-blu-ray-rhum-express/ /2012/05/test-blu-ray-rhum-express/#comments Mon, 07 May 2012 17:13:23 +0000 Yohann /?p=12141

Blasé par sa vie new-yorkaise, Paul Kemp débarque à Porto Rico. Au pays du rhum, cet alcoolique notoire trouve un boulot de journaliste pas tip top, se frotte à quelques riches magouilleurs et tombe sous le charme de la femme d’un d’entre-eux. Rhum Express nous fait vivre les multiples péripéties de son protagoniste, incarné par Johnny Depp. Le Blu-Ray, sorti fin avril, procure-t-il l’ivresse et le dépaysement vécu par Kemp ? C’est à moi de répondre c’est ça ?

Le film

La première chose qui fait plaisir à voir dans Rhum Express, c’est son casting. Johnny Depp, Amber Heard, Aaron Eckhart interprètent les rôles principaux de ce long métrage avec classe. Les seconds couteaux ont également la part belle, que ce soit le side-kick (Michael Rispoli) à l’origine de la majorité des scènes comiques du film au foutrement génial Giovanni Ribisi en drogué déluré. Rhum Express affiche une gallerie de personnages nombreux et haut en couleur.

Et parlons-en, de couleurs ! Le décor paradisiaque de Porto Rico est à tomber, bien que le tout est souvent contre-balancé par la présence des quartiers extrêmement pauvres de l’île.

Adapté d’un roman d’Hunter S. Thompson, Rhum Express possède le côté absurde cher à l’auteur de Las Vegas Parano. Mais contrairement à ce dernier, le film de Bruce Robinson accumule les scènes sans la rééle présence d’une intrigue, qui pointera le bout de son nez dans le troisième partie du film. Du coup, c’est lent cher internaute ! Et bien qu’on se paie une bonne tranche de rire avec un Johnny Depp toujours au top de sa forme, on peine à voir où le film veut nous emmener.

Rhum Express reste une œuvre volontairement désuète (filmée en 16 mm) et loin des films Hollywoodiens où on a l’habitude voir déambuler son acteur principal. Le rythme vous rebutera peut-être, mais le voyage restera tout de même plaisant. Encore une chose : Amber Heard, voulez-vous m’épouser ?

L’image

Si vous avez bien lu la critique ci-dessus, vous savez que Rhum Express a été tourné en Super 16mm. Ceci pour évoquer le cinéma des années 50 et 60. Le Blu-Ray reste fidèle puisqu’il offre un grain cinéma, des couleurs chaudes et un relief constant. C’est magnifique sur les scènes ensoleillées, moins lors des séquences nocturnes. Malgré tout, l’ensemble reste éclatant de beauté et de détails !

Le son

Du DTS-HD 5.1 en VO comme en VF, que demande le peuple ? Ça pète côté musique, c’est nickel pour les dialogues et l’atmosphère naturelle de Porto Rico est impressionnante. On s’y croirait ! 20/20 !

Les bonus

Treize minutes d’un making of donne la parole à l’ensemble du casting et de l’équipe technique. On y apprend comment un hommage à Hunter S. Thompson était rendu chaque jour sur le tournage. Sympa.

Ensuite, avec les interviews de Johnny Depp, Amber Heard et du réalisateur Bruce Robinson, on a droit à pas mal d’infos intéressantes concernant la genèse du film, l’auteur Hunter S. Thompson et les thèmes de cette adaptation.

Le gros des bonus se concentre sur les origines de Rhum Express et cela pendant trois quarts d’heure À base d’images d’archives de l’auteur accompagné de Johnny Depp, ce passionnant bonus nous livre les corrections apportés au roman en 1998. Il faut savoir que le manuscrit de Thompson n’a jamais été publié jusqu’à cette année-là. C’est grâce à l’acteur Johnny Depp, qui retrouvant le roman dans les cartons de l’écrivain et voulant en faire une adaptation cinématographique, que Rhum Express pu être publié.

Conclusion

Loin de la folie d’un Las Vegas Parano, Rhum Express plaira aux fans de Johnny Depp et de comédies absurdes et un brin vieillottes (dans les bons sens du terme). Le Blu-Ray est techniquement parfait tout en offrant de très bons suppléments.

Rhum Express, réalisé par Bruce Robinson, avec Johnny Depp et Amber Heard. Sorti en DVD et Blu-Ray le 24 avril 2012.

Acheter le DVD | Acheter le Blu-Ray

]]>
/2012/05/test-blu-ray-rhum-express/feed/ 0
[Test Blu-Ray] A Dangerous Method /2012/05/test-blu-ray-a-dangerous-method/ /2012/05/test-blu-ray-a-dangerous-method/#comments Thu, 03 May 2012 15:09:14 +0000 Yohann /?p=12115

David Cronenberg plonge dans la psychanalyse et emmène avec lui de brillants acteurs : Michael Fassbender, Keira Knightley, Viggo Mortensen et Vincent Cassel. Vous l’aurez compris, vous lisez le test du Blu-Ray de A Dangerous Method.

Le film

Cronenberg laisse de côté son obsession de la chair pour cette fois se concentrer sur l’esprit. En narrant les débuts de la psychanalyse et de ses pères (Freud, Jung, Spielrein), le réalisateur de La Mouche nous offre son film le plus académique et le plus classique.

Moins porté sur l’étrangeté et le sentiment de malaise que procure le reste de sa filmographie, Cronenberg se contente de filmer des scènes bavardes mais tout de même sublimées par des comédiens impeccables. La mise en scène de A Dangerous Method nous fait parfois penser à celle d’une pièce de théâtre, ce qui permet au texte de prendre de l’ampleur mais au final d’aboutir sur un film… chiant. Pourtant, la durée du film ne dépasse pas les 1h40, mais on s’ennuie ferme devant ce long métrage en pensant à chaque image qu’il manque quelque chose. C’est Cronenberg quoi !

Le film se suit tout de même sans déplaisir grâce à ses magnifiques acteurs et une reconstitution historique fort élégante. Une chose est sûre, on l’attend au tournant, le Cosmopolis de Cronenberg !

L’image

Le directeur photo du film a pris un parti pris clinique et ça se voit : noirs contrastés et blancs très transparents sont superbement retranscrit sur ce Blu-Ray. Moult détails à l’image, un relief très précis et un piquant tranchant, ça fait plaisir ! On a dont droit à une image qui frise la perfection !

Le son

Bon. Puisque ça discute pendant 90% du film, c’est pas étonnant de voir que le DTS soit principalement axé sur la parlotte. Petit bémol toutefois, impossible de changer de langue en cours de film ! Obligé de revenir au menu. Pas cool.

Les bonus

Un making of de huit minutes (c’est court) nous montre le tournage avec la présence de David Cronenberg, de ses comédiens, mais également du compositeur Howard Shore. Pendant ces dix petites minutes, on a surtout droit à de la promo, ça ne va pas plus loin. Dommage.

Le plus intéressant reste la Masterclass d’un demi-heure donnée par Cronenberg lors de l’American Film Institute en octobre 2011. On en apprend pas mal sur la méthode du bonhomme, son style, ses références. On a également droit à un petit passage sur la genèse de A Dangerous Method, son casting et sa musique.

Pour finir, les habituels bandes annonces et photos viennent complèter la section bonus.

Conclusion

Un Cronenberg mineur, car différent. Malgré tout, ses comédiens et sa photo peuvent conquérir votre cœur de cinéphile. Et si vous êtes un fan du réalisateur, la Masterclass présente sur la galette font de cette dernière un achat indispensable.

A Dangerous Method, réalisé par David Cronenberg, avec Michael Fassbender, Viggo Mortensen et Keira Knightley. Sorti en DVD et Blu-Ray le 25 avril 2012.

Acheter le DVD | Acheter le Blu-Ray

]]>
/2012/05/test-blu-ray-a-dangerous-method/feed/ 0
[Test Blu-Ray] Doc West /2012/04/test-blu-ray-doc-west/ /2012/04/test-blu-ray-doc-west/#comments Sat, 28 Apr 2012 16:40:56 +0000 Yohann /?p=12090

Quand on a passé son enfance à mater des westerns par paquets de douze, on connait forcément Terence Hill. L’inoubliable Trinita est de retour en Blu-Ray ce mois-ci avec Doc West. Que vaut encore ce bon vieux Terence ? Réponse dans la suite.

Cette galette est composée de deux films, ou plutôt un téléfilm en deux parties. Côté bonus, c’est un peu le désert (normal, pour un western). Seule une bande annonce est disponible, pas un seul making of ni commentaire audio… Dommage.

Le film

Imaginez la rencontre entre Mon nom est Personne et Joséphine Ange-Gardien. Ça fait peur ? Et bien c’est à peu près à cela que ressemble Doc West. Du moins lors de sa première partie.

En effet, Terence Hill y incarne un gentil cowboy docteur et franc tireur qui sauve la veuve et l’orphelin. On a donc droit à une morale un peu trop gentillette sans le cynisme et la grossièreté dont faisait preuve le duo Hill/Spencer. Doc West se rattrape dans sa deuxième partie. L’intrigue y est mieux construite, les méchants vraiment méchants et les coups (de feu comme de poings) retentissent plus souvent.

Malgré tout, on est loin d’un On l’appelle Trinita. Surement à cause de l’absence du compère éternel de Hill : Budd Spencer. Et ce n’est pas en le remplaçant par cette canaille de Paul Sorvino (Les Affranchis) qu’on risque de laisser passer. Reste la présence d’Ornella Muti, qu’on a toujours plaisir à voir, même après tant d’années.

Terence Hill reste plus cantonné à un rôle de petit papy protecteur qu’à celui du pistolero qu’on a connu. Doc West reste malgré tout un bon divertissement à voir en famille, en laissant de côté sa frustration de n’avoir pas eu droit à un vrai bon western.

Doc West, sorti en Blu-Ray et DVD le 4 avril 2012.

Acheter le DVD | Acheter le Blu-Ray

]]>
/2012/04/test-blu-ray-doc-west/feed/ 0
[Test Blu-Ray] Le Stratège /2012/04/test-blu-ray-le-stratege/ /2012/04/test-blu-ray-le-stratege/#comments Sun, 08 Apr 2012 17:16:44 +0000 Yohann /?p=11869

Après vous avoir fait gagner des DVD et Blu-Ray du Stratège, il serait temps de tester la galette bleue…

Le film

Sur le papier, Le Stratège ne m’attirait guère. Ce film tirée d’une histoire vraie nous montre Billy Beane, le manager d’une petite équipe de base-ball, adopter une stratègie de recrutement des joueurs basée sur les statistiques, chose nouvelle et impensable à l’époque, en 2002.

Économie et sport. Surement les deux choses que je déteste voir au cinéma. Le résultat en est plus impressionnant tant Le Stratège est fascinant de la première à la dernière minute. Bennet Miller a cette capacité a filmé les dialogues comme pure action. Dialogues co-écrits par un certain Aaron Sorkin.

L’histoire, classique, est sublimée par un scénario captivant, chronique mélancolique et bien loin des codes du film sportif où la victoire est une fin en soit.

Côté performance d’acteurs, on est servi. Brad Pitt nous offre l’une de ses meilleurs prestations de sa carrière. Jonah Hill, dans un rôle à contre-emploi, est génial. On n’oublie évidemment chaque seconds rôles, qui ont tous une importance capitale ! C’est d’ailleurs un plaisir de voir à l’écran de si brillant comédiens comme Philip Seymour Hoffman ou Robin Wright.

D’un réalisme époustouflant, Le Stratège décortique le monde du base-ball professionnel avec intelligence et émotion. Pas mal pour de l’économie et du sport.

L’image

Le rendu de l’image affiche un petit grain très cinématographique vraiment appréciable. Pour le reste, ça frise la perfection : colorimétrie superbe, noirs profonds, etc… Du très très bon.

Le son

Ça pèche un peu niveau mixage. Les voix prennent une place essentielle, mais parfois un peu trop et effacent un peu les surrounds. Par contre, lors des scènes de matchs, l’immersion est totale !

Les bonus

Les bonus sont à l’image du films : passionnants. On a droit à des scènes coupées vraiment intéressantes pour le coup, donnant davantage de profondeur à certains seconds rôles.

« Le vrai Billy Beane » nous présente l’histoire vraie derrière le film, bizarrement moins captivante présentée ainsi. On plonge également dans les coulisses du tournage avec un making of explorant toutes les étapes de la réalisation, des décors au costumes en passant par le soucis de réalisme de l’équipe de production.

Plus anecdotique, mais pas moins sympathique, un bêtisier nous montre un Brad Pitt mort de rire devant la caméra. Une touche d’humour rafraîchissante dans tout ce « sérieux ».

Le Blu-Ray offre également quelques bonus exclusifs comme une présentation du casting du film et un super reportage sur le travail d’adaptation des scénaristes du film à partir du roman Moneyball de Michael Lewis.

Conclusion

On est donc face à une très bonne galette. À la manière d’un The Social Network ayant passionné des spectateurs qui n’y connaissaient rien en économie et en numérique, Le Stratège parvient à mixer sport et stats avec magnétisme.

Le Stratège (Moneyball), réalisé par Bennet Miller, avec Brad Pitt et Jonah Hill. Sorti en DVD et Blu-Ray le 21 mars 2012

Acheter le DVD | Acheter le Blu-Ray

]]>
/2012/04/test-blu-ray-le-stratege/feed/ 0
[Test DVD] Cowboys & Envahisseurs /2012/01/test-dvd-cowboys-envahisseurs/ /2012/01/test-dvd-cowboys-envahisseurs/#comments Tue, 17 Jan 2012 14:57:58 +0000 Yohann /?p=11158

Demain 18 janvier sortira en DVD et Blu-Ray le dernier film de Jon Favreau (Iron Man). J’ai retourné dans tous les sens la galette et je peux dorénavant vous livrer mon verdict sur le DVD de Cowboys & Envahisseurs !

On commence naturellement avec la critique du film, que vous pourrez retrouver sur cette page.

Pour ce qui est des bonus, c’est du bon même si ça reste léger. Les deux featurettes de 5 mn ne satisfera surement pas votre appétit cinéphilique. Heureusement, ce bon vieux Jon Favreau nous livre un commentaire audio des plus passionnants.

Bavard, le réalisateur nous parle non stop pendant toute la durée du film. Favreau a carrément aimer tourner ce film puisqu’il n’hésite pas à tout partager avec nous. Certes, le bonhomme n’est pas Tarantino ou Spielberg, mais son commentaire n’en reste pas moins divertissant.

On apprend ainsi que certaines séquences sont inspirés des films de John Ford et que le traitement classique du genre est une volonté affichée de sa part. Il nous présente pratiquement tous les acteurs du film, y compris « les troisièmes rôles », et se montre également assez humble en évoquant souvent le fait que son film n’est pas l’œuvre d’un seul homme mais de toute une équipe.

Et ceci n’est qu’une infime partie du nombre d’informations offertes dans ce commentaire audio gargantuesque, qui vaudrait presque l’achat du DVD lui seul.

Cowboys & Envahisseurs. Sortie en DVD le 18 janvier. Achetez-le sur Amazon.

]]>
/2012/01/test-dvd-cowboys-envahisseurs/feed/ 0
[Test DVD] Captain America /2011/12/test-dvd-captain-america/ /2011/12/test-dvd-captain-america/#comments Wed, 21 Dec 2011 16:02:57 +0000 Yohann /?p=11025

Le DVD de Captain America, édité par Paramount, est sorti le 17 décembre dernier. Un joli cadeau de Noël en perspective ?

Côté critique du film de Joe Johnston, voyez plutôt cet article. Sachez, en gros, que ce Captain là en a dans le ventre et offre son lot de spectacle pulp qui ravira les fans de Marvel, mais également les non-connaisseurs de la Maison des Idées.

Pour ce qui est du DVD, une jolie image, un joli son, rien à redire (à part peut-être l’absence de DTS au profit du Dolby Digital 5.1, mais je chipote). Côté bonus, c’est un peu le calme plat même si on aura droit au bonus ultime pour moi : le commentaire audio ! On peut donc écouter le réalisateur Joe Johnston, le directeur de la photo Shelly Johnson et du chef monteur Jeff Ford. Très bonne chose.

Et à part ça ? Une featurette de 10 minutes sur les costumes et… c’est à peu près tout. Dommage.

Je ne peux encore que vous conseillez l’achat du Blu-Ray, plus complet en terme de bonus, notamment concernant les effets spéciaux du film.

]]>
/2011/12/test-dvd-captain-america/feed/ 0