iFan » Critiques de livres et BD La culture geek au quotidien Sun, 08 Jul 2012 13:58:13 +0000 fr-FR hourly 1 http://wordpress.org/?v=3.4.1 [Critique] Zelda – Chronique d’une Saga Légendaire : Que la Triforce soit avec toi ! /2012/02/critique-zelda-chronique-dune-saga-legendaire-que-la-triforce-soit-avec-toi/ /2012/02/critique-zelda-chronique-dune-saga-legendaire-que-la-triforce-soit-avec-toi/#comments Thu, 09 Feb 2012 12:41:55 +0000 Yohann /?p=11279

Ce magnifique jeu de mot en titre d’article n’est pas de moi, je le reconnais. Il était inscrit sur un post-it qui accompagnait l’exemplaire de Zelda – Chronique d’une Saga Légendaire envoyé gracieusement par les petits gars de Console Syndrome. Ça, c’était en décembre dernier. Ça remonte n’est-ce pas ? Pourquoi ne publier une critique de ce bouquin que maintenant ? Mauvais timing. Rupture de stock le jour même où je comptais publier cet article.

Mais aujourd’hui, le livre ultime sur la saga Zelda est à nouveau disponible à la vente. Je balance donc mon avis sur ce magnifique grimoire vidéoludique.

Ce qui frappe de suite à la vue de cette Chronique d’une Saga Légendaire, c’est son aspect. L’objet est beau. Vieux grimoire orné de lettres d’or, le bouquin de Console Syndrome s’est même vu ajouter une bande tissu cousue, rappelant les vieux romans de notre enfance (ou pour moi, de l’enfance de mes parents). On est donc là devant une édition luxueuse qui plait avant même l’ouverture de l’ouvrage.

L’intérieur n’est pas mal non plus. Malgré l’absence totale d’images (problème de droits ? prix ?), Zelda – Chronique d’une Saga Légendaire nous apporte moult informations concernant les jeux de Nintendo. Chaque volet est analysé, décortiqué et replacé dans le contexte de son époque. On explore la mythologie de The Legend of Zelda ainsi que la personnalité de tous ses personnages principaux. Rien n’est oublié, pas même l’obscur jeu sorti sur CD-i.

Tout ça fait de Zelda – Chronique d’une saga légendaire, l’ouvrage le plus complet sur la franchise de Nintendo. Un must pour tous les fans de Link.

Vous pouvez vous procurer cet ouvrage sur le site des Éditions Pix’n'Love pour la modique somme de 18€.

]]>
/2012/02/critique-zelda-chronique-dune-saga-legendaire-que-la-triforce-soit-avec-toi/feed/ 0
[Critique] Nos années Strange : Le Livre des super héros /2011/11/critique-nos-annees-strange-le-livre-des-super-heros/ /2011/11/critique-nos-annees-strange-le-livre-des-super-heros/#comments Sun, 06 Nov 2011 17:55:45 +0000 Yohann /?p=10521

J’étais trop jeune à l’époque, je n’ai jamais lu les Strange ou les Marvel qui paraissait dans les années 70/80. Peut-être ai-je feuilleté certains numéros parus dans les 90′s, mais je n’en ai aucun souvenir. Nos années Strange, tel un livre d’Histoire, m’a tout appris de cette période béni par les fans de comics, les geeks de 30 ou 40 ans qui collectionnaient avec passion le fameux journal des super héros.

Ces geeks, ce sont avant tout les auteurs du bouquin. Sébastien Carletti, co-auteur de Nos Jouets 70-80 s’est associé à Jean-Marc Lainé, un expert de la BD à qui l’on doit notamment les Manuels de la BD, mais également un essai sur Franck Miller intitulé Urbaine Tragédie que j’avais adoré.

Leur mission était ardue : retracer toute l’Histoire de l’édition des comics en France en se concentrant, bien entendu, sur Strange, l’emblème de cette culture. Strange, c’est un très gros morceau : 300 numéros de 1970 à 1996 !

Et bien ces deux gars ont réussi. Dans Nos années Strange, vous pourrez retrouver tout ce qui concerne Strange, mais également tout ce qui a contribué à l’essor du comic en France : des séries télé ringardes comme Lois & Clark aux jouets à l’éffigie des encapés en passant par les dessins animées cultissimes (souvenez-vous du Batman des 90′s). Tout y passe ! Ciné, télé, jouets, jeux vidéo, censure, posters, couvertures, etc… Plus de 170 pages de bonheur préfacées par Alexandre Astier lui-même !

Nos années Strange, de Sébastien Carletti et Jean-Marc Lainé, aux éditions Beaux Livres Flammarion. 25€.

]]>
/2011/11/critique-nos-annees-strange-le-livre-des-super-heros/feed/ 0
[Critique Manga] Le Berceau des Esprits Vol. 1 : Boat of the Dead /2011/10/critique-manga-le-berceau-des-esprits-vol-1-boat-of-the-dead/ /2011/10/critique-manga-le-berceau-des-esprits-vol-1-boat-of-the-dead/#comments Tue, 11 Oct 2011 16:36:02 +0000 Yohann /?p=10019

« Une classe piégée au milieu des zombies… dans un bateau retourné en pleine mer ! » L’accroche du communiqué de presse résume en une ligne ou deux l’intrigue de ce manga. Le Berceau des Esprits mélange donc simplement High School of the Dead et L’Aventure du Poséidon ? Oui, mais il le fait bien.

Nous suivons donc une groupe de lycéens en voyage scolaire plongés en plein cauchemar. Leur rafiot s’étant retourné, ils doivent se frayer un chemin vers la surface à travers les décombres et salles inondées. Seulement voilà, d’affreux morts-vivants sont également à bord. Et quand je dis affreux, je pèse mes mots. Ils sont particulièrement cruels et effrayants. Tout comme les héros du manga, on redoute leurs mortelles apparitions. Ici, les zombies ne sont pas qu’une bande d’abrutis cadavériques qu’on massacrent à coups de batte comme dans High of School of the Dead. Les morts-vivants du Berceau des Esprits sont forts, vicieux et leurs présences donnent lieu à des scènes particulièrement gores et malsaines.

La chose que vous n’avez surement pas rater sur la couverture du manga est la demoiselle court vêtue qui semble sortir d’un concours de t-shirts mouillé. On ne peut malheureusement pas y échapper, qui dit seinen avec jeunes lycéennes japonaises dit style eichi. Même si on en a à petites doses (encore une fois, on est pas dans High School of the Dead).

Vous l’aurez compris, Le Berceau des Esprits est un thriller horrifique particulièrement réussi, même si j’attends de voir la suite. La baston est très peu présente pour le moment et laisse place à une intrigue tournant autour de la survie des personnages.

Le Berceau des Esprits est un manga de Kei Sanbe, édité en France par Ki-oon. Le premier volume est disponible depuis le 8 septembre au prix de 7,50€. Trois volumes sont prévus. Le deuxième est prévu pour le 8 décembre prochain.

]]>
/2011/10/critique-manga-le-berceau-des-esprits-vol-1-boat-of-the-dead/feed/ 2
[Critique] Le Cimetière du Diable : Et pour quelques verres de bourbons de plus… /2011/07/critique-le-cimetiere-du-diable-et-pour-quelques-verres-de-bourbons-de-plus/ /2011/07/critique-le-cimetiere-du-diable-et-pour-quelques-verres-de-bourbons-de-plus/#comments Tue, 05 Jul 2011 17:24:07 +0000 Yohann /?p=8779

En 2010 en France, un auteur culte est né ! Cet auteur n’a pas de nom tout comme son livre. Le Livre Sans Nom d’Anonyme mettait en scène plusieurs personnages aussi loufoques qu’attachants s’entretuant joyeusement pour notre plaisir de geeks fans de westerns et films de gangsters. Un an et deux tomes plus tard, le troisième opus de cette saga littéraire sort. Fait-il bon vivre au Cimetière du Diable ? Réponse tout de suite.

On commence par une énorme déception apportée par la lecture des premières pages du livre, nous ne sommes pas en présence de la suite de l’Œil de la Lune, l’intrigue se situe en effet entre avant les événements présents du Livre Sans Nom. Déçu ? C’est peu dire vu l’énorme cliffhanger de fin du tome précédent. Malgré tout, ce retour dans le passé nous permet de revoir plusieurs personnages d��cédés dans les deux premiers opus.

L’intrigue tourne autour d’un concours de chant dans le pur style télé-crochet (Nouvelle Star et j’en passe), mais sous la plume de notre auteur anonyme, le ton est forcément moqueur et cynique. Le genre reste également le même à quelques détails près : le polar d’enquêtes laisse place à un huit clos qui n’aurait pas déplu à Agatha Christie.

Le Cimetière du Diable est donc davantage un spin off, un épisode à part qui aura peut-être sa place lorsqu’un quatrième (et dernier ?) volet des aventures du Bourbon Kid verra le jour. Chers internautes, ne croyez pas non plus que ce livre est mauvais. Loin de là ! Les fans du Livre Sans Nom vont le dévorer comme les précédents. Quelques détails sur le passé de certains personnages importants sont tout de même révélés. Par conséquent, je vous le recommande chaudement !

Le Cimetière du Diable – Anonyme. Aux éditions Sonatine. Sorti depuis le 9 juin 2011.

]]>
/2011/07/critique-le-cimetiere-du-diable-et-pour-quelques-verres-de-bourbons-de-plus/feed/ 1
[Critique vidéo] Debaser : un manga rock’n'roll ! /2010/05/critique-video-debaser-un-manga-rocknroll/ /2010/05/critique-video-debaser-un-manga-rocknroll/#comments Mon, 10 May 2010 10:19:00 +0000 Yohann http://cluster010.ovh.net/~blogifan/2010/05/critique-video-debaser-un-manga-rocknroll/ Petite critique vidéo d’un manga français (un manfra quoi) : Debaser.
Et si ça vous dit, vous pouvez aller glander sur le site de l’auteur.
]]>
/2010/05/critique-video-debaser-un-manga-rocknroll/feed/ 0