À propos

L’auteur

[Event] Warner Day : Enfant d’un jour…

 

Quand Yohann m’a proposé d’assister à ce Warner Day, ça tombait, croyez le ou non, en plein dans mes vacances. J’ai dit oui sans vraiment savoir où je mettais les pieds, mais j’ai foi en mon « patron » pour m’emmener dans des évènements toujours surprenants.

Je craignais surtout le verbiage affuté de commerciaux nous parlant, des trémolos dans la voix, des prochaines productions Warner devant des photos de catalogues. Et bien non.

J’arrive à 10h du matin en plein coeur de Paris dans ce qui ressemble à un hôtel particulier. Un Batman en Lego m’accueille face à un sapin de Noël les pieds couvert de coffrets DVD. Nous sommes ensuite conduits dans une salle où, comme dans un épisode de The West Wing, un pupitre et un logo (de la Warner) patientent pour la conférence de presse qui va suivre.

Dans le public, les tablettes à la pomme des pros sont de sorties et les enfants côtoient les « geeks » apprêtés de leur tee shirt « Black Ops ». Derrière moi, ça discute Dishonored. Nous sommes filmés. J’aurais dû me raser…

La conférence débute, menée par le responsable marketing de la division vidéo et celui de la division jeux vidéos. Le « line up » de la fin d’année nous est présenté. (Ah oui c’est du vocabulaire de marketeux… Brrr !)

Warner va donc axer sa fin d’année sur trois licences fortes : Harry Potter, Batman et Le Seigneur des Anneaux. Mais je reviendrai sur les licences un peu plus tard.

Warner qui prend le pari du dématérialisé pour 2013 a choisi pour ses coffrets DVD/Blu-Ray, de jouer sur le « qualitatif et l’innovant ». Pas mal de bonnes idées, des packaging sympas, des combinaisons bien trouvés et des éditions d’exceptions. Allant de récents succès (The Artist) aux séries télés (Friends en Blu Ray) en passant par l’Histoire du cinéma, le catalogue Warner ratisse large pour proposer 318 coffrets pour Noël. Le virage est périlleux pour tous les éditeurs de « galettes », même les plus gros. Warner choisit l’action, seul les voyants peuvent nous dire si c’est une bonne idée…

La conférence terminée, nous voici inviter à un buffet avec croissants et café (je m’en doutais un peu… Je commence à prendre l’habitude !) et dans la salle de buffet, des coffrets DVD partout, mais juste en décoration ! Et surtout l’accès à trois espaces :

L’espace Le Seigneur des Anneaux

Au milieu des affiches du Hobbit et de vrais légos, un écran qui projette le trailer et une Xbox 360 pour essayer Lego LOTR. Lors de la conférence, une extension au MMO a été annoncé, ainsi qu’un MOBA (Les gardiens de la Terre du Milieu) pour PS3. Sans oublier la ressortie du coffret Blu-Ray de la trilogie LOTR.

L’espace Harry Potter

Descendant un sombre escalier, je croise Dobby en pied puis après deux bornes Xbox avec les jeux Lego Harry Potter, j’entre dans une cave voutée. La, le coffret prévu avec 31 disques. Magnifique bien que très encombrant ! Puis je ne manque pas d’essayer le jeu Harry Potter Kinect. Orienté enfant, on s’amuse tout de même à faire l’imbécile dans son salon.

L’espace Batman

Après un passage « dans la gueule » de Batman, nous voilà dans une petite pièce mais qui revèle de bien belles choses. En effet j’ai pu tester Injustice le prochain jeu des créateurs de Mortal Kombat qui sortira en 2013 !

Non terminé, le jeu permet aux héros et vilains de l’univers DC de s’affronter dans un jeu de combat en 2D. La prise en main est agréable et le style très sombre.  Cela promet du bon. Mention pour un coup spécial de Batman ou la Batmobile vient vous rouler dessus.

Et puis j’ai pu aussi tester Batman Arkham City Armored Edition sur Wii U.

Oui, j’ai eu en main la fameuse « mablette ». Et c’est plutôt pas mal ! La « machine » est légère et bien conçue. Et le fait d’avoir son équipement et ses menus sur un deuxième écran tactile rend l’expérience de jeu originale. Le jeu, en bêta, était à la hauteur. Si tous les jeux sont aussi bien réfléchis pour ce périphérique, ça promet du bon.

Pour clore le sujet du chevalier noir, un magnifique coffret blu-ray est prévu pour très bientôt. Le visuel du masque à demi enterré est du plus bel effet, déjà en pré-commande sur Amazon.

Je repartais donc plutôt heureux de ma matinée, car il y a quelque chose d’inexplicablement grisant à tester des machines ou des jeux pas encore disponibles. C’est puéril certes mais, passant près du sapin en sortant, je suis content d’être encore assez enfantin pour être puéril. Et d’être en mission pour « le patron » aussi bien sûr…

Laurent

Tags:

Pas encore de commentaire...

Laisser un commentaire