À propos

L’auteur

[Test JV] Saints Row The Third : « Why so serious ? »

On imaginait pas que Saints Row allait en arriver à son troisième épisode. Accusé (à tort) de copier le grand Grand Theft Auto, la franchise de Volition éditée par THQ s’éloigne pourtant du titre de RockStar par bien des points. Plus trash, plus con, plus fun. Tout ça ne veut pas forcément dire « meilleur » : verdict !

Cachez ce Saint que je ne saurais voir !

Après les événements du second opus, le gang des Saints est devenu le plus puissant à Steelport. Véritable stars tournant dans divers films ou publicités et signant moult autographes, notre héros, devenu big boss des Saints, se la coule douce. Jusqu’au jour où un gros bad guy Belge (accent compris) vient foutre la merde, devient le nouveau patron de Steelport et relègue le protagoniste au rang de simple petite frappe. Voici le point de départ de Saints Row : The Third qui grâce à cette pirouette scénaristique douteuse, donne pour objectif au joueur de reprendre le contrôle de la ville. S’enchaînent alors de nombreuses missions sans queue ni tête et complètement foutraques n’ayant qu’un seul but : amuser.

Car c’est bien là le point fort de SaintsRow : The Third, tel un Remy Gaillard, notre héros fera n’importe quoi ! Mais vraiment, n’importe quoi. Ici, adieu le réalisme, on est clairement là pour se marrer. GTA vous permet de vous la jouer gangster en roulant sur les trottoirs et en tirant sur quelques flics, Saints Row vous fournit une liberté totale et par conséquent un gameplay des plus jouissifs.

Jouissif par son gameplay, mais également par son humour présent à tous les niveaux. On éclate souvent de rire, comme lors de cette balade en caisse où le héros et son pote chantent à tue-tête un morceau passant à la radio. Les personnages y sont également pour beaucoup : on rencontre des catcheurs, des bimbos, des SM, etc… Les dialogues sont d’ailleurs savoureux et les vannes fusent tout comme la vulgarité, gratuite et donc hilarante.

Plus fort, plus loin, plus gras.

On l’aura compris, c’est la surenchère que vise Saints Row : The Third. Détruire une base militaire à coup de missiles téléguidés, check. Protéger une voiture en éliminant ses poursuivants à coup de lance-roquettes, check. Participer à un jeu de télé réalité digne de Battle Royale, check. Ce jeu est beauf est le revendique. Trop pressé pour prendre l’ascenseur ? Sauté en parachute de votre penthouse ! Tout y est parodié ! De Tron à Modern Warfare en passant par Dead Rising. On notera également l’apparition d’un guest de luxe dont je ne révélerais pas l’identité pour ne pas vous gâcher la surprise.

On passera donc sur les graphismes pas toujours au top, sur la facilité du jeu ou sur le scénario en mousse. Saints Row : The Third n’est pas GTA, et c’est tant mieux ! Si vous aimez l’humour, le fun, la surenchère et la provoc facile, le délire ambiant de ce troisième opus de Saints Row devrait à coup sûr vous plaire !

Saints Row : The Third, développé par Volition et édité par THQ. Sorti le 15 novembre 2011.

Testé sur PS3. Merci à THQ.

Acheter Saints Row : The Third sur PS3, Xbox 360 ou PC.

Tags: , , ,

Pas encore de commentaire...

Laisser un commentaire