À propos

L’auteur

[Test JV] Call of Duty Modern Warfare 3 : La Der des Ders ?

C’est devenu une routine, chaque année les kékés ont droit à leurs jeux de foot, et les vrais joueurs à leur jeu de guerre. Le Call of Dut nouveau est arrivé. M’a-t-il davantage soûlé que le fameux Beaujolais ? Ou, a-t-il, encore une fois, conquis le cœur de pierre du soldat bourrin qui sommeille en moi ? Vous vous en foutez un peu. Vous avez déjà acheté ce Modern Warfare 3, n’est-ce pas ?

Les connaisseurs de la franchise d’Infinity Ward s’inquiétaient tout de même de l’arrivée de ce troisième opus. Après la fuite de grands pontes du studio de développement, ce fut à Sledgehammer Games et ce qu’il restait d’Infinity Ward de reprendre le flambeau. Le marteau du forgeron a façonné ce Modern Warfare 3 tel un Michael Bay en grande forme. Attendez-vous à ce que ça pète !

En solo, rien de nouveau. Ou presque.

Le jeu s’ouvre sur une séquence dans un New York outragé ! Un New York brisé ! Un New York martyrisé ! Mais un New York libéré ? Ce sera à vous qu’incombe cette tâche, bien naturellement. Et vous voilà déjà en pleine bataille, évitant les tirs de l’ennemi, mitraillant à tout va et le tout sans respirer une seconde. Pas un seul temps mort, le titre est généreux en terme d’action, et ce dès la première minute.

Généreux dans l’action, mais également en terme de terrain de jeu. La guerre est mondiale et vous fera voir du pays : New York, Berlin, Londres, la Sibérie, la Somalie, etc… sans oublier notre belle capitale parisienne ! Tout ça pour quoi ? Le tourisme ? Que nenni ! Vous devrez incarner successivement des personnages connus, comme Soap ou Price et des petits nouveaux, comme Frost et Yuri. Ils ne seront pas de trop pour buter l’ignoble Makarov !

Buter le vilain, c’est un peu à cela que se résume le scénario de ce Modern Warfare 3. L’intrigue a eu assez de temps pour être développée dans les deux précédents opus, place au spectacle total ! Enchaînant les moments de bravoures (le niveau dans l’avion du Président Russe) et les scènes un peu plus classiques avec efficacité, le titre offre un solo toujours aussi court, mais plus intense. Je ne pensais pas cela possible.

Pour autant, difficile de ne pas ressentir de fortes impressions de déjà-vu, de déjà-joué. Bien que le titre compile à merveille les meilleurs niveaux de ses grands frères, les joueurs recherchant un peu de nouveautés seront un poil déçus. De plus, le moteur graphique commence à accuser le poids des années, bien qu’il s’en tire tout de même honorablement.

Il est de retour, c’est…

… le mode Spec Ops ! Il vous a manqué, n’est-ce pas ? Et pour cause ! Celui-ci proposera deux sous-modes à ceux qui voudront s’éclater à plusieurs. Le premier est un équivalent du mode Horde de Gears of War 3. La « survie », c’est son nom, vous opposera à des vagues successives d’ennemis. À vous de tenir le plus longtemps possible. Le second sous-mode est bien entendu le Spec Ops proposé dans Modern Warfare 2. De la coop à jouer à deux qui vous fera revivre les meilleurs moments de la campagne en seize épreuves très variées.

Ça va fragger !

Les plus trolls d’entre vous vont surement cracher allègrement sur le multi compétitif de Modern Warfare 3 sous prétexte qu’ils adulent celui de Battlefield 3. Les deux titres ne sont malgré tout pas comparables. Vous avez d’un côté un challenger misant sur le jeu en équipe et proposant de grandes maps jouables jusqu’à 32 contre 32 (sur PC) et ponctuées de décors destructibles ainsi que de véhicules. Le multi de Call of Duty : Modern Warfare 3 reste dans le simple, nerveux, rapide et favorisant les performances individuels de gros bill de la gâchette.

Quelques changements sont tout de même de la partie. Comparé à Black Ops, le système de progression a été revu et simplifié. Un nouveau mode de jeu est disponible, en plus des neuf déjà existant. L’Élimination confirmée est une évolution du Match à mort par équipe, dans lequel il faut ramasser les dogtags des morts pour confirmer les frags de sa team ou infirmer ceux de l’équipe ennemie. Mine de rien, ce mode change pas mal la donne en terme de stratégie et de façon de jouer et dynamise davantage le multi de Modern Warfare 3.

La bonne idée de ce multi reste sans contexte les fameux équipements de combat (ou Strike Packages). Au nombre de trois : assaut, soutien et spécialiste, ces éléments marquent l’évolution des bonus débloqués lors d’un enchainement de kills sans mourir. L’assaut offre des bonus axés sur le combat (hélico, missile, etc…). L’équipement de soutien fera le bonheur des noobs. Même lorsque l’on meurt, la progression de ce bonus n’est pas remise à zéro. Elle permettra donc aux joueurs moins doués de bénéficier de bonus qui pourront ainsi favoriser leur équipe : armures pour les potes, tourelles, brouillage, etc… Enfin, le spécialiste permet de débloquer un atout tous les deux kills. Si vous n’êtes pas si mauvais en math, vous comprendrez que si vous enchainez huit kills sans mourir, vous disposerait de tous les atouts du jeu !

Ce multi offre encore pas mal de petites nouveautés bien sympa comme les emblèmes, le Call of Duty Elite, etc… Plus complet pour les pros de la gâchette, plus accessibles pour les néophytes, les développeurs ont réussi à renouveler encore une fois l’expérience multi de Modern Warfare 3.

Enfin l’armistice ?

Et non ! Ce n’est pas encore cette année que Call of Duty fera un faux pas et se laissera coiffer au poteau pour ses adversaires. Pas meilleur, ni plus mauvais que Battlefield 3 – juste, différent – le titre d’Infinity Ward et Sledgehammer offre ce qu’on attendait de lui : du spectacle de grande envergure en solo et un multi survolté. On ressent tout de même comme la fin d’un cycle. J’ai très peur pour le prochain Call of Duty, comme chaque année en fait.

Call of Duty : Modern Warfare 3, développé par Infinity Ward et Sledgehammer Games et édité par Activision. Sorti le 8 novembre 2011.

Testé sur PS3. Merci à Activision.

Acheter Call of Duty : Modern Warfare 3 sur PS3, Xbox 360, ou PC.

Tags: , , , , ,

Pas encore de commentaire...

Laisser un commentaire