À propos

L’auteur

[Test JV] Battlefield 3 : Good Company ?

Battlefield. Une franchise culte pour bon nombre de joueurs (et surtout sur PC). On l’attendait au tournant, ce troisième opus. Les joueurs étaient tous là, tapis dans un coin, le couteau entre les dents, prêts à sauter au coup du titre de DICE pour inévitablement le comparer avec un certain « appel du devoir », déjà très implanté parmi la communauté des fans de FPS. Battlefield 3, après des années de préparation, débarquent enfin sur nos consoles et PC. Place au verdict !

Battlefield 3, c’est comme Twitter, faut suivre !

Le principal (et seul ?) défaut du jeu d’EA reste son mode solo. Malgré un aspect technique qui, n’ayont pas peur des mots, tue la gueule tellement c’est beau, le jeu souffre de ses scritps. Dans Battlefield, vous serez pris par la main et devrez suivre vos compagnons d’armes pour effectuer à bien les diverses missions du jeu.

J’insiste bien : vous devrez vraiment suivre vos potes pour réussir une mission. Je veux dire par là que tant que certains scripts ne seront pas débloqués, vous ne pourrez pas avancer. L’exemple parfait pour résumer la chose arrive après seulement quelques minutes de jeu. Lors d’une bataille en pleine rue contre des terroristes sans foie ni loi, vous devrez impérativement éliminer deux snipers dans un bâtiment. Sinon ? Et bien les ennemis « repoperont » à l’infini ! Ce défaut nous sort direct du jeu et impose dans l’esprit du joueur un certain « illogisme » pas très réaliste.

Cela est d’autant plus frustrant que les petits gars de DICE nous en mettent clairement plein la vue avec Battlefield 3. Graphismes à couper le souffle et bande son sympatoche nous immergent totalement dans l’action… jusqu’à ce qu’un script nous en sorte. Malgré tout, le jeu s’améliore de missions en missions et la mise en scène prend petit à petit de l’ampleur. De plus, le mode solo nous offre tout de même du grand spectacle entre les effondrements d’immeuble ou une petite sortie en avion de chasse, le joueur aura moult occasions pour se décrocher la mâchoire.

La guerre, c’est toujours mieux à plusieurs !

Mais ne restez donc tout seul ! Question multi, DICE maitrise parfaitement ! Les habitués de Bad Company 2 ne seront pas dépaysés, étant donné que les développeurs ont repris le même système de jeu.

On peut donc se fighter à 24 sur consoles (64 sur PC, bande de veinards). Et cela ne sera pas de trop vu l’immensité de certaines cartes. Parlons-en des maps d’ailleurs ! Au nombre de neuf, certaines, très vastes, poussent à l’utilisation de véhicules comme les tanks, les jeeps, les hélicos ou encore les avions de chasse, mais raviront également les snipers (je haie ces types). D’autres, plus petites, feront la joie de l’infanterie.

Bourrées de détails et de bâtiments, les maps de ce Battlefield 3 offrent de quoi s’amuser pendant un sacré paquet de temps, et le tout, sans se lasser. On voit ici l’immense talent de DICE pour le multi-joueurs.

Tout cela est agrémenté de petites nouveautés bienvenues. On peut par exemple ramper, une action qui vous rendra de fiers services lors de vos attaques contre de l’artillerie ou vos tirs au snipe. La mise en avant des escouades est également non négligeable, je ne donne pas chère de votre peau si vous comptez partir guerroyer seul. Vous aurez toujours besoin de soins offert par les médecins ou des armes lourdes du bourrin de la bande pour mettre sa misère à un blindé coriace. Véhicule qui d’ailleurs, se dégrade progressivement si incendie il y a.

Lors des fusillades, le joueur pourra également essuyer des tirs de suppression. Par conséquent, même si vous n’êtes pas touché, votre vision se brouillera et rendra difficile la visée des ennemis. Plus réaliste que ça, tu meurs !

Enfin, l’une des nouveautés qui va surement me permettre de gagner de l’expérience dans le jeu, et cela même en étant un gros noob : lorsque vous infliger un pourcentage de dégâts (par exemple 30%) à un ennemi et que celui-ci se fait tuer ensuite par quelqu’un d’autre, vous obtenez le nombre de points correspondant au pourcentage (avec cet exemple : 30 points) !

Fin de bataille

Attendu comme le Messie du FPS par certains, Battlefield 3 n’est pas la révolution espérée. DICE nous offre tout de même un très bon jeu. Sur le plan technique, ça « déchire » comme dirait le djeun. Environnement variés, moult détails et grand spécial font de BF3 une vraie réussite de ce côté-là.

Malgré une campagne solo un peu poussive (du moins, au début), le jeu s’impose comme un titre essentiel de cette fin d’année, car possédant le mode multi-joueur le plus complet et le plus jouissif du moment.

La guerre est déclarée. Qui sortira vainqueur ? EA a déjà écoulé 5 millions d’exemplaires lors de sa première semaine de vente. J’en connais qui commencent à avoir peur…

Battlefield 3, développé par DICE et édité par EA. Sorti le 27 octobre 2011.

Testé sur PlayStation 3. Merci beaucoup à EA.

Acheter le jeu sur PS3, PC ou Xbox 360.

Tags: , , , , ,

6 commentaires to “[Test JV] Battlefield 3 : Good Company ?”

  1. Perso, le mode solo je ne le trouve pas pire qu’un Call of Duty, et plus réaliste donc plus dur. Et pour le solo. Là, c’est la claque comparé à « l’adversaire ». Depuis quelques années je me fait les COD MW 1,2 et Black Ops et ma première impression, moi qui venait de l’ancestrale Battlefield 1942, c’était « mais les mars sont toutes petites !! » mais au fil des ans on s’habitue.
    Mais avec ce BF3, je retrouve tout le plaisir que j’avais éprouvé lors de mes premiers pas sur BF 1942: les cartes sont grande, on peut utiliser les véhicule (et conduire un char on faire un raid en jeep est toujours aussi jouissif), la classe sniper sert vraiment à quelque chose. Et comme dans la guerre la vraie, on est rarement à l’abris tant tout est destructible.

    Seul ombre au tableau, les menus du multi, pas ergonomique pour deux sous :-/

    5 novembre 2011 at 9 h 34 min Répondre

Trackbacks/Pingbacks

  1. Battlefield 3, trailer de lancement | iFan - 4 novembre 2011

    [...] Lire le test de Battlefield 3 [...]

  2. Battlefield 3, nouvelle vidéo du multi | iFan - 4 novembre 2011

    [...] Lire le test de Battlefield 3 [...]

  3. Battlefield 3 avec un peu de sel… | iFan - 5 novembre 2011

    [...] Lire le test de Battlefield 3 [...]

  4. Édito du 7 novembre 2011 | iFan - 7 novembre 2011

    [...] Première chose dont je suis content, la partie Gamer du blog prend de plus en plus d’importance (mais ne détrônera surement pas le cinéma dans mon cœur). C’est avec émotion que j’ai enfin publié mon premier test de jeu « AAA » : Battlefield 3. [...]

  5. Battlefield 3 TV – Episode 2 : PGW | iFan - 7 novembre 2011

    [...] Lire le test de Battlefield 3 [...]

Laisser un commentaire