À propos

L’auteur

[Critique Pilote] Once Upon a Time VS Grimm

Deux séries puisant leurs intrigues dans l’univers des contes de fées ont fait leurs apparitions sur les télé US pour cette rentrée. ABC a dégainé la première avec Once Upon a Time créée par deux scénaristes de Lost et produit par Damon Lindelof. NBC a quant à elle fait appel à des anciens scénaristes et producteurs de Buffy, Angel ou encore Ghost Whisperer pour pondre Grimm, plus axée polar que sa concurrente. Il était une fois deux séries de contes de fées, laquelle des deux vivra heureuse et aura beaucoup d’épisodes ?

De l’île à Storybrooke

Dans une petite ville du Maine nommée Storybrooke, des personnages de contes de fées sont prisonniers et ne souviennent pas de leur véritables identités. C’est sans compter sur l’aide d’Emma Swan, nouvelle en ville et dont le destin est de libérer les habitants de Storybrooke de la maléfique Reine responsable de la malédiction.

Once Upon a Time avait tout du projet casse-gueule, voir suicidaire. Alternant entre séquences dans notre monde (le présent) et le monde féérique (le passé, avant la malédiction), pour ainsi éclaircir certains mystères du l’intrigue, les scénaristes attaquent donc un projet ambitieux : refaire une série « à la Lost« . Feuilletonante, ponctuée de flash back et de personnages multiples, Once Upon a Time est clairement une série qui plaira aux fans de Lost. D’autant que quelques clins d’œil la série sont planqués dans chaque épisode. Par exemple, regardez bien à quelle heure Emma Swan débarque à Storybrooke…

Les scénaristes s’amusent et construisent pierres par pierres un univers attachant et complexe. Prudence tout de même à ne pas s’égarer en chemin comme ils l’ont fait avec Lost. Côté casting, outre une Jennifer Morrison pétillante, les geeks se feront un plaisir de retrouver ce coquinou de Robert Carlyle, toujours abonné aux rôles « bizarres ».

La qualité de Once Upon a Time semble se confirmer puisqu’ABC a commandé 9 épisodes supplémentaires le 4 novembre dernier, portant ainsi la première saison à 22 épisodes. Le conte de fée ne fait que commencer.

Grimm et crimes

Bien moins épique et couillue dans son intrigue. La série d’NBC se contente de placer un descendant des frères Grimm dans la peau d’un flic. Et puis ? Ben ça s’arrête là. Nick Burkhardt usera donc d’un pouvoir hérité de ses ancêtres pour détecter les personnages des contes de fées infiltrés dans le monde réel comme des aliens dans Men In Black. Ici, les personnages des contes ne sont pas sympa, ce sont des monstres qui commettent des crimes atroces. La série fonctionne donc comme un polar où le protagoniste doit résoudre un crime ou retrouver un disparu, la seule différence avec une (mauvaise) série policière, c’est le coupable qui peut s’avérer être le Grand Méchant Loup, comme dans le pilote. Mouais…

De plus, le scénario souffre d’énormes erreurs scénaristiques. Si vous n’avez pas encore vu le pilote et si vous compter le voir, sautez le paragraphe suivant car je vais spoiler un poil (de loup huhu).

Donc, dans le pilote : comment se fait-il que l’iPod de la victime joue encore le même titre « Sweet Dreams » lors de la découverte de la scène de crime par la Police quelques heures après ? Ensuite, comment se fait-il que le vilain sifflote cette chanson à la fin de l’épisode alors qu’il n’a surement jamais entendu ce morceau puisque trop occupé à dévorer la joggeuse, dont l’iPod était tombé quelques mètres plus loin ?

C’est bon, fin des spoilers. Maintenant, du côté des acteurs, pas grand chose à se mettre sous la dent non plus. Seule tête connue du casting : Silas Weir Mitchell, second couteau que les sériephiles reconnaitront surement (24, Prison Break, Earl, Burn Notice).

Miroir, miroir. Quelle est la plus belle ?

Sans hésiter, c’est Once Upon a Time qui remporte ce duel féérique. Grimm copie Angel et Buffy sans les égaler et rappelle une autre série que j’avais pourtant apprécié dans ses premiers épisodes, mais qui m’a très vite soulé : The Cape. Pour ceux qui souhaitent passer un bon moment et plonger dans un univers riche et féérique, je vous conseille mille fois Once Upon a Time.

Tags: , , , , , , , , ,

Trackbacks/Pingbacks

  1. Édito du 15 novembre 2011 | iFan - 15 novembre 2011

    [...] séries télé : Grimm et Once Upon a Time. Il se trouve que je les ai fait combattre à mort dans un article sans pitié ou seule l’une d’entres elles est sortie victorieuse. Laquelle ? Vous n’avez [...]

  2. iFan Awards 2011 ! Le meilleur de cette année ! | iFan - 16 décembre 2011

    [...] voir aussi : Once Upon a Time, Hell on [...]

Laisser un commentaire