À propos

L’auteur

[Critique] Boardwalk Empire : Sans modération

Vous avez surement déjà entendu parler de ma passion envers HBO. Cette chaîne du câble US est souvent l’initiatrice de séries vraiment excellentes (Bored To Death, Entourage, True Blood), mais cela reste des séries, ça se voit, ça se sent. Avec Boardwalk Empire, HBO nous offre chaque semaine plus qu’une série, il nous montre un film en plusieurs parties.

Antlantic City, 1920, la Prohibition vient d’être établie et déjà un groupe de personnes décident de se lancer dans le trafic d’alcool, ce sont les début d’une période de l’Histoire américaine que j’apprécie beaucoup. Prohibition, Mafia, Incorruptibles, ça j’adore.
Le protagoniste est un politicard véreux avide d’argent incarné par ce brillant acteur qu’est Steve Buscemi (Reservoir DogsMiller’s Crossing). Malgré tous ses défauts, on s’attache instantanément à ce personnage. Mais là où l’on pensait que l’intrigue allait se concentrer sur l’ascension de cet homme, celle-ci s’intéresse à tous les personnages, du jeune homme de main ancien combattant et père de famille à l’agent fédéral chargé d’enquêter sur le trafic. Les épisodes sont donc riches et passent à une vitesse folle.
Je vous disais en introduction que Boardwalk Empire était un film en plusieurs parties. Cela se ressent grâce au décor et à la mise en scène, digne d’un long métrage. Un certain Martin Scorsese a d’ailleurs réalisé le pilote. Les fans de Mafiosi vont être ravis, et servis. D’autant que la fiction rejoint parfois la réalité, les personnages de la série croisant parfois de hautes figures de la Pègre telle qu’Al Capone ou Lucky Lucciano (à leurs débuts, on est en 1920 je vous rappelle).
Boardwalk Empire est donc une série à voir, ne serait-ce que pour la qualité du casting ou de la mise en scène. Pour les fans de cette période, ceux qui se matent les Incorruptibles en boucle, cette série est un chef-d’œuvre, indispensable.

2 commentaires to “[Critique] Boardwalk Empire : Sans modération”

  1. Julien #

    J'ai regardé le premier épisode, c'est un peu laborieux. J'attendais bcp de ce pilote, il est vrai que la mise en scène et l'effort pour nous plonger dans l'ambiance est impressionante, mais Dieu que c'est long !

    16 octobre 2010 at 22 h 57 min Répondre
  2. Julien #

    J'ai regardé le premier épisode, c'est un peu laborieux. J'attendais bcp de ce pilote, il est vrai que la mise en scène et l'effort pour nous plonger dans l'ambiance est impressionante, mais Dieu que c'est long !

    19 janvier 2011 at 11 h 38 min Répondre

Laisser un commentaire