À propos

L’auteur

[Critique Invité] Super 8 par Progoze

Jeudi 30 Juin, j’ai eu l’honneur d’être invité par Yohann à aller voir une Avant-avant-avant-…-première de Super 8 au Forum des Images (au Forum des Halles pour les Parisiens ) pour une projection privée Allociné. La salle était donc remplie de connaisseurs, ça parlait Lost un peu partout (puisque c’est un film d’Abrams) et d’après les bruits de couloirs, on devait s’attendre à une sorte de E.T.

Une fois bien installé dans nos fauteuils, l’équipe Allociné nous présente les nouveautés à venir pour le site :

  • Passage des blogs allociné sur Overblog
  • Lancement de la chaine télé d’ici septembre
  • « Du lourd, du très très lourd » pour la rentrée, pour le Club 300 entres autres…

Bon maintenant promis, je vous parle du film, enfin non, je vais surtout vous parler du « contenant » plutôt que du « contenu ». Parce que parler du scénario serait vraiment un gâchis, Super 8 est indéniablement un film où le spoiler est meurtrier !

On a beaucoup dit que Super 8 serait « une sorte de remake de E.T. moderne », on peut voir pas mal de similitudes avec le film de Spielberg (ici producteur, logique donc) et c’est fait pour. Super 8 ne s’en cache pas, son objectif est de retrouver la sensation des vieux films des années 80 mais avec une touche moderne. En effet, les effets spéciaux sont spectaculaires ! La scène du déraillement du train, visible dans la bande d’annonce, est formidable et risque de rester dans les annales !

Accrochez-vous, ça à beau être en 2D j’ai cru que j’allais me faire écraser par un wagon. Au passage ça prouve qu’on n’a pas forcement besoin de la 3D pour faire des effets spectaculaires au cinéma et c’est tant mieux ! Vous l’aurez compris j’ai été convaincu par les effets spéciaux du film (en même temps, Spielberg + Abrams, on peut leur faire confiance, à ce niveau ce sont deux maîtres incontestables, malgré un budget de 45 Millions de $).

Pour ce qui est du scénario, un point très critiqué, en effet il n’est pas très original mais comme je le dis plus haut, je ne pense pas que ce soit le but du film. On retrouve un scénario d’un film de SF d’il y a 30 ans et en allant voir Super 8 c’est normalement ce qu’on cherche. Alors ne vous étonnez pas si ça regorge de clichés, ça donne un effet un peu « vintage » au film.

Le jeu des acteurs est fabuleux, encore une fois on a l’impression de retrouver le gosse de E.T, ils sont tordants ces mômes, d’ailleurs pensez à rester jusqu’à la fin du générique pour voir le film dans le film ;) (spécial dédicace à Elle Fanning qui est née le même jour que moi !) (mais pas la même année hein NDLR)

Voilà, je pense que le pari est bien réussi pour Super 8, c’est en effet un bon film hommage à la SF des années 80 (voir même 70), il risque cependant de faire des déçus, le scénario n’étant pas novateur et le film n’a (presque) rien de comparable au mystère de Lost. Amateur de SF culte vous serez donc ravi je l’espère !

Après la projection on a même eu à boire et à manger ! Par contre Spielberg et Abrams n’avaient pas pu se libérer ce jour-là, tant pis, ça sera pour une prochaine fois :p !

Merci encore à Yohann et Allociné pour cette superbe soirée, que du bonheur !

Retrouvez Progoze sur Twitter. Et dans le podcast MacOSphère.

Tags: , , , , , ,

Trackbacks/Pingbacks

  1. [Critique] Super 8 : Pas un pétard mouillé. - 7 août 2011

    [...] ? Abrams le nouveau Spielberg ? Progoze, qui est allé voir le film en avant-première, a plutôt bien aimé. Et votre serviteur dans tout ça [...]

Laisser un commentaire